RUDEBOYS plays URBAN DANCE SQUAD Fusion - Pays Bas

, par Justine


Présent sur les routes musicales depuis 1987, sur des voies encore inexplorées à cette époque, complètement dénaturées ici-bas. Précurseurs, pionniers, leaders d’opinions pour ne plus danser sur le fil du globe, perspective de révolte pour jeunesse déjà échauffée, persona non grata, tout ça à la fois ?

Un autre temps pour les plus jeunes, une autre vie pour certains, gravé pour l’éternité c’est certain. Pour nous autres de la brigade, le début de l’histoire d’ici et d’ailleurs. Fin 80, début 90, c’est ici que tout a commencé pour beaucoup de groupes et festivals du moment, encore survivant dans notre cas, à rêver d’un autre ailleurs, pour un monde meilleur.

Depuis, certains n’ont pensé qu’à s’endimancher pour aligner les planètes de l’évasion fiduciaire, d’autres ont juste cherché à s’émanciper pour préserver la seule planète vivable de l’invasion bancaire. Nous ce qu’on aime c’est la banquise... Artantica !

Concernant la brigade de danse urbaine hollandaise, après plusieurs années d’arrêt au stand, accompagné des vrombissants musiciens de The Jesus Lizard et du revenant djinn DJ DNA labellisé UDS, l’emblématique Rudeboy revêt ses habits de GI pour notre plus grande joie. Et il en a encore sous le capot le garçon. Il n’est pas prêt de se taire car ça n’a jamais été un soldat qui s’est mis à terre. Et encore moins quand ça concerne notre terre.

Il était évident de faire appel à ses expérimentés combattants prêts à conduire l’acte de rébellion et nous aider à affronter l’extinction programmée.